Piste multifonctionnelle du pont Samuel-De Champlain ouverte toute l’année : des raisons d’espérer pour les piétons et cyclistes du pont Jacques-Cartier?

Le suspens aura duré jusqu’à la dernière minute. Le vendredi 28 juin 2019, en pleine inauguration du nouveau pont Samuel-De Champlain, le ministre François-Philippe Champagne, s’adressant à la communauté des piétons et cyclistes du Québec, annonce que cet ouvrage devient « le premier lien hivernal sur le Saint-Laurent ».

Depuis l’annonce de la construction de l’ouvrage, les futurs usagers à pied ou à vélo se demandaient si la piste multifonctionnelle toute neuve qui l’accompagnait serait ouverte à l’année. On connaît les luttes des associations de transport actif depuis plus de 10 ans pour rendre accessible même l’hiver la piste cyclable du pont Jacques-Cartier.

Quand des citoyens posaient la question au Groupe Signature sur le Saint-Laurent à qui PJCCI a confié l’exploitation et l’entretien du pont Samuel-De Champlain, la réponse était inlassablement la même. «Le groupe à reçu un mandat pour 30 ans d’exploitation du pont qui ne prévoit pas l’entretien hivernal de la piste multifonctionnelle.» Stupéfiant pour un pont conçu à l’aube des années 2010. Les gouvernements sont à ce moment-là en quête d’alternatives au tout-à-l’automobile et font de la santé de leurs citoyens une priorité.

Il aura donc fallu la pression des groupes de citoyens piétons et cyclistes combinée à une décision courageuse du ministre Champagne pour que cette aberration soit corrigée. On se réjouit dans les villes de la Rive-Sud proche du pont de cette possibilité de se rendre dans le Centre-ville à l’année en transport actif.

Évidemment, les usagers basés du côté de Longueuil ou Boucherville ou à l’Est de Montréal, qui font le trajet quotidiennement entre les deux rives, n’iront pas faire un aussi long détour pour pouvoir traverser à pied ou à vélo l’hiver.

La question de l’accès hivernal au pont Jacques-Cartier reste plus que jamais d’actualité. La nouvelle référence, le pont Samuel-De Champlain, montre l’exemple.

Le pont Jacques-Cartier sera-t-il enfin une alternative permanente dès cet hiver 2019-2020 alors que l’entretien hivernal des pistes devient la norme à Montréal et sur la Rive-Sud?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *